Alors comme ça, le aujourd'hui c’est la journée de la gentillesse ? Oui, d’accord, mais c'est quoi exactement un gentil ? Il est nécessaire de rester très prudent, car il y a toutes sortes de gentils : des vrais, des faux, des presque ou des copies ratées

 

La liste suivante n’est évidemment pas exhaustive, elle permet seulement de jeter certaines bases et d’animer un débat d’autant plus pertinent que le lecteur se reconnaîtra certainement dans l’une de ces catégories (enfin je crois…). Les qualificatifs sont valables au masculin comme au féminin (sauf précision apportée dans certains cas).

 

Le vrai Gentil. Il est tourné vers les besoins des autres et son plaisir est leur satisfaction. Généreux, aimable, spontané et toujours prêt à aider son entourage, il croit aux valeurs humaines et aux qualités de cœur. Il est conciliant et indulgent, à l'écoute d’autrui. Chez lui la gentillesse est un état d'esprit, voire une philosophie. Il a l'intelligence du cœur. Les vrais gentils, ce sont ceux qui s’ignorent.

 

La Gentille au féminin. Attention, le qualificatif de gentille peut prendre un sens complètement différent. Surtout lorsque ce sont des hommes qui en parlent. Une femme qui est estampillée gentille, ça peut être une manière détournée pour signifier qu’elle est moche. Sinon ils auraient dit ravissante, canon ou bonne....

 

Le Gentil qui n’assure pas. C’est aussi un vrai gentil avec toutes ses caractéristiques. Toutefois son air candide et son attitude soumise le font rapidement passer pour une victime potentielle sur laquelle les Méchants vont rapidement plonger pour y aiguiser leur cynisme. Sa vie peut être un véritable enfer, il n’est pas pris au sérieux et est exploité sans concession. Il manque d’estime de lui, a peur de ne pas être accepté et de ne pas être aimé. Alors il milite dans des causes humanitaires pour se sentir utile et se persuade que les Méchants qui réussissent autour de lui ne sont pas heureux. Mais il se trompe, bien sûr.

 

Le Gentil qui assure. C’est un vrai gentil avec toute ses caractéristiques, dont l’aisance naturelle et la puissance de raisonnement charment ses interlocuteurs. C’est surtout parce qu’il pratique différents sports la semaine et crapahute en haute montagne le week-end. De ce fait, personne ne met en doute ses qualités. Il est tellement gentil que tout le monde est toujours d’accord avec lui. Les Méchants n’aiment pas les Gentils qui assurent.

 

Le Gentil… trop gentil. Aussi appelé pauvre gentil, imbécile heureux, voire gentil con. Il est aimable, d’un contact facile et très docile. Il passe pour un simplet aux mines gauches et aux propos niais et sa crédulité permet de le duper facilement. Sa naïveté innée et sa gentillesse spontanée font le bonheur des Méchants qui profitent de sa docilité naturelle. Quand le gentil a dit oui, c’est trop tard, il ne peut plus revenir en arrière. Certains considèrent même que c’est une maladie. Charles Trenet disait : « A force d'être gentil, on finit par être suspect ». En effet, personne ne peut toujours être d’accord avec tout et aimer tout le monde. Etre trop gentil, ne serait-ce pas un peu hypocrite, du coup ?

 

Le macho Gentil. C’est un macho accessoirement gentil,différent du gentil macho. Le premier est pris au sérieux, alors que le deuxième fait sourire. Le macho Gentil ne se trouve que chez les hommes (quoique…).Il dispense sa gentillesse auprès des femmes avec parcimonie et cette rareté lui confère à ses yeux une valeur importante, voire inestimable. Sa masculinité est incarnée par des modèles indiscutables comme les héros virils au cinéma qui rejettent toute dimension féminine dans leur personnalité. Ils ne s’attendrissent donc pas et octroient leur gentillesse comme une aumône. Ils communiquent tout simplement avec des actes plutôt qu’avec des mots. Mais ils sont plus gentils avec leurs copains qu’avec leur conjoint.

 

Le faux Gentil, est dangereux. Il sait qui il est et il aime sa nature. Il est en général charmant, souriant, s’exprime avec politesse, on le prendra donc pour un gentil, alors que ce n’est qu’un séducteur. Mais il est aussi intelligent et surtout pervers. Il ne change jamais, sauf en pire. Il est cynique, malhonnête et immoral. C’est un individu manipulateur, dont le langage trop mielleux attire et retient les gentils trop crédules qu’il méprise, terrorise et parfois avilit. Il est reconnaissable par l’expression de son visage qu’il sait modifier en une fraction de seconde : d’une froideur absolue, il peut passer à un sourire radieux. A éviter absolument... à condition de le démasquer.

 

Alors, s’il y a une fête pour la gentillesse, cela veut-il dire que nous pouvons être méchants tout le reste de l’année ? Et si nous étions gentils le reste de l’année et que cette journée soit plutôt la journée de la méchanceté.

 

Source : http://www.lepost.fr